Archives de la catégorie : Gestion locative

Gestion locative

Le conseil national de la transaction et de la gestion immobilières créé

Publié par :

C’est par décret que la composition et le rôle du Conseil national de la transaction et de la gestion immobilières (CNTGI) ont été mis en place ce 27 juillet 2014. Le CNTGI va encadrer l’activité des professionnels du secteur comme cela a été prévu par la loi pour l’Accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) du 24 mars 2014.
Ce conseil « a pour mission de veiller au maintien et à la promotion des principes de moralité, de probité et de compétences nécessaires au bon accomplissement des activités régies par la loi du 2 janvier 1970, dite loi Hoguet », précise le décret.

 

Lire la suite

Gestion locative

La loi Alur va évoluer

Publié par :

Décidément le dossier de la loi ALUR (Accès au Logement et un Urbanisme Rénové) est plein de rebondissements. Voilà que le gouvernement tenterait d’en supprimer certains aspects moins de 3 mois après sa parution au Journal Officiel. C’est Manuel Valls le premier qui a ouvert la porte à un rééquilibrage.

Lire la suite

Gestion locative Immobilier

Location vide et meublée, ce qui a changé

Publié par :

La loi ALUR (Accès au Logement et un Urbanisme Rénové) a changé la donne pour la location vide, tout comme pour la location meublée. Modèle de bail type, loyer plafonné en zone tendue et état des lieux selon un modèle de formulaire sont autant de mesures auxquelles les professionnels de l’immobilier vont devoir s’adapter. L’investisseur en location meublée dans une résidence de services pourra toutefois éviter ces contraintes administratives.

Lire la suite

Gestion locative Investissement

Loi Scellier – L’ancienne loi Duflot

Publié par :

La loi Scellier est un dispositif d’investissement locatif qui fut en vigueur du 1er janvier 2009 au 31 mars 2013, date à laquelle elle fut remplacée par la loi Duflot.

Loi Scellier – Présentation

Le but de la loi Scellier était de soutenir l’investissement locatif des particuliers, mis à mal depuis la crise financière de 2008. Cette loi concernait les constructions neuves, en cours, en rénovation, réhabilitation ou transformation.
La loi Scellier était un amendement, dont le but fut de remplacer la loi Robien. Cette dernière soutenait également la construction de logements neufs destinés à la location en France, sur tout le territoire et donc parfois dans des zones où le marché de l’immobilier locatif était déjà saturé. Ainsi, certains nouveaux propriétaires, dans l’incapacité de trouver des locataires pour leur logement, n’ont jamais pu bénéficier des avantages fiscaux promis par la loi Robien.
Avec la loi Scellier, les zones éligibles à la défiscalisation ont été délimitées précisément. Selon que le logement se trouvait en zone A (Paris et la Côte d’Azur), B1 ou B2 (grandes villes de France), le plafond du loyer était variable. La zone C (les autres zones du territoire) était exclue du dispositif de défiscalisation de l’amendement Scellier, afin d’éviter la saturation du marché du logement locatif dans des villes où l’offre était déjà importante.
Ses avantages fiscaux étaient nombreux :

  • Une réduction d’impôt correspondant à 25% du prix du logement (pour un bien neuf), étalée sur 9 ans de location. Cette réduction de 25% du prix de revient de l’habitation fut effective du 1er janvier 2009 au 31 décembre 2010, pour passer ensuite à 22%, puis à 13% au 1er janvier 2012.
  • Au terme des 9 ans, il était toutefois possible d’augmenter de trois ans renouvelables l’engagement de location, et d’obtenir un taux de réduction d’impôt encore plus intéressant (21% pour 15 ans de location).
  • Une réduction d’impôt reportable sur les 6 années suivantes (dans le cas où la réduction d’impôt était supérieure au montant de l’impôt à payer).

Mars 2013 : La loi Duflot remplace la loi Scellier

Début 2013, la loi Duflot est créée pour remplacer la loi Scellier. La loi Duflot a les mêmes objectifs que la loi Scellier et fonctionne de manière similaire.
Alors pourquoi remplacer la loi Scellier ?
Parce que ce dispositif fiscal a été jugé trop coûteux par l’Etat : si la loi Scellier classique octroyait 13% de réduction d’impôt par rapport au prix de revient du logement, contre 18% avec la loi Duflot, la loi Scellier intermédiaire (version davantage « sociale » que la loi Scellier classique) permettait d’obtenir jusqu’à 21% de réduction, repartis sur quinze ans de location. C’est cet avantage accordé au secteur intermédiaire qui fut abrogé dans le cadre de la loi Duflot.
De plus, la loi Duflot vise à rendre les loyers locatifs plus abordables, en imposant, contrairement à la loi Scellier, des loyers de 20% moins chers que ceux des logements de l’immobilier classique.

Gestion locative Investissement

Devenir investisseur immobilier

Publié par :

L‘investissement immobilier est une voie dans laquelle de nombreux Français pensent à se lancer. A Valority, nos conseillers accompagnent les nouveaux investisseurs et les anciens afin de les guider au mieux dans leurs choix d’investissements.

Devenir investisseur immobilier, c’est possible.

Nous vous avons sélectionné cette vidéo afin de vous sensibiliser à l’investissement immobilier.

La Loi Duflot met en place un dispositif de défiscalisation pour les investisseurs en gestion locative. Devenir investisseur immobilier est à la portée de tous, à condition d’y passer du temps et d’être accompagné.

Valority vous aidera à réaliser les meilleurs investissements et vous proposera des solutions de gestions locatives et de défiscalisations lucratives.

N’hésitez pas à prendre contact avec nos conseillers, ils vous répondront dans les plus brefs délais.