Crédit Immobilier

Renégocier son emprunt immobilier

Si les taux actuels sont bas, rien n’empêche les emprunteurs ayant contracté un crédit il y a plusieurs années de renégocier leur emprunt immobilier. En effet, renégocier le taux de crédit, faire jouer la concurrence, évaluer le coût de l’opération et changer d’assurance emprunteur sont autant de techniques permettant d’alléger le coût futur de son crédit.

Renégocier le taux du crédit immobilier

Si le taux d’écart entre crédit immobilier souhaité et le crédit initial varie de 1% au minium, la renégociation devient intéressante. Toutefois, si l’écart entre les taux est moindre mais que les sommes empruntées sont conséquentes, la renégociation reste également avantageuse. Concrètement, avec un taux actuel moyen de 1,44% sur 20 ans, les emprunteurs ayant souscrit un taux de 2,5% ou plus ont donc tout intérêt à renégocier tant que les taux sont bas, comme c’est actuellement le cas.

C’est d’autant plus justifié si le crédit a moins de cinq ans, car c’est à cette période que les emprunteurs remboursent le plus d’intérêts.

Outre son taux, la durée de votre crédit importe également. Le plus intéressant consiste à garder les mêmes montant de mensualités qu’avant la renégociation, mais à rembourser moins longtemps. A l’inverse, gardez la même durée de crédit mais payez des mensualités moindres : vous gagnerez ainsi en termes de pouvoir d’achat.

Vous aurez plus de chances de voir votre renégociation aboutir si votre situation personnelle et patrimoniale s’est améliorée (ainsi que celle de la personne avec qui vous avez emprunté), ce que l’établissement de crédit ne manquera pas de constater, en vous demandant notamment vos trois derniers bulletins de paie.

Faire jouer la concurrence

Si l’organisme prêteur ne souhaite pas vous accorder un crédit plus avantageux, n’hésitez pas à aller voir des établissements concurrents. Même si l’opération de rachat du crédit a un coût, votre nouvel interlocuteur et vous-mêmes en sortirez gagnants à long terme.

Il est également possible de recourir aux services d’un courtier immobilier pour renégocier son crédit.  

Evaluer le coût de l’opération

Renégocier son crédit a un coût : vous devrez vous acquitter de pénalités de remboursement anticipé (6 mois d’intérêt), de frais de garantie (en cas d’hypothèque par exemple) et des frais de dossiers (pouvant atteindre jusqu’à 1% du capital restant), voire des frais de courtage si vous avez recours à un courtier immobilier pour renégocier votre prêt.

Toutefois, les frais de pénalités de remboursement anticipé ne s’appliquent pas dans certaines situations, notamment en cas de licenciement.

Enfin, le capital restant dû doit être suffisamment important : inutile de vous engager dans les démarches décrites si le capital restant dû n’est pas significatif (50 000 à 70 000 euros minimum, selon les experts).

Baisser le coût de l’assurance emprunteur

La loi Hamon permettait de changer de contrat d’assurance emprunteur dans l’année suivant la signature du prêt. Depuis le 1er janvier 2018 et l’amendement Bourquin, les emprunteurs ont la possibilité de résilier chaque année leur contrat d’assurance de prêt. Ce qui leur offre la possibilité de trouver une assurance emprunteur moins chère et de réaliser ainsi des économies sur le coût total de leur prêt.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *