Crédit Immobilier

Les formalités d’un achat immobilier

Un achat immobilier comporte 4 étapes majeures. La recherche du prêt immobilier, la recherche du logement, la signature de la promesse de vente et enfin celle de l’acte définitif chez le notaire. La bonne nouvelle est que chacune de ces étapes peut-être laissée un professionnel, tenu au droit d’information envers ses clients.

La recherche du prêt immobilier

La première étape logique doit être la recherche du financement. Il est cependant possible de commencer par trouver le logement, et de chercher ensuite à emprunter.

Contrairement à ce que le grand public pense, cette étape nécessite beaucoup d’attention. Car les emprunteurs doivent établir un contrat spécifique à leurs projets. Par exemple, s’ils comptent revendre à moyen terme, ils devront s’assurer de lever les pénalités de remboursement à la date de déménagement prévu. Les personnes n’étant pas très au fait des mécanismes du financement immobilier, ont tout intérêt à s’adjuger les services d’un courtier en crédit.

Achat immobilier neuf

La recherche du logement

Eu égard à la congestion du parc immobilier français, il est préférable d’obtenir un accord de prêt immobilier, avant de trouver le logement. Cela permettra aux accédants à la propriété de réagir vite, et de pouvoir répondre immédiatement à une opportunité. Les personnes ne disposant que de peu de temps préféreront s’adresser un agent immobilier.

La signature des actes légaux

Il doit toujours y avoir la signature d’un compromis de vente avant la signature de l’acte définitif. Le compromis en question prend toujours la forme d’une promesse synallagmatique, qui engage le vendeur et l’acheteur. Il est impératif de s’adjuger les services d’un notaire avant de signer une promesse synallagmatique de vente. Celle-ci doit comporter des clauses résolutoires, permettant à l’acheteur de casser la vente sans perdre son dépôt de garantie et sans obligation d’achat, si certaines conditions ne sont pas réunies.

La signature de l’acte définitif de vente se déroule chez un notaire. Cet acte doit être conforme à la promesse synallagmatique, mais peut très bien comporter quelques petites clauses supplémentaires. Pour éviter les mauvaises surprises par la suite, les acheteurs ont tout intérêt à se rapprocher d’une étude notariale pour l’établissement des deux actes.

1 commentaire

  1. InvestMan

    « Il est impératif de s’adjuger les services d’un notaire avant de signer une promesse synallagmatique de vente. » Pourquoi cette affirmation ?

    « Celle-ci doit comporter des clauses résolutoires, permettant à l’acheteur de casser la vente sans perdre son dépôt de garantie ». En tant qu’acheteur, il est normal de vouloir récupérer son argent si la vente n’a pas lieu, mais est-il normal que le vendeur soit lésé ? Le vendeur aura bloqué le bien parfois pendant plusieurs mois pour une vente qui n’aura pas lieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *